mardi 10 mars 2009

Fourmis bis et mola mola

D'abord je voudrais NE PAS feliciter Elizabeth pour son oubli de smarties et rice crackers dans la chambre... En rentrant le soir apres les plongees, la petite table entre nos 2 lits etait envahie de fourmis, qui formaient une grande colonne depuis la terrasse jusqu'au milieu de la chambre. Des fourmis qui mordent. Je hais les fourmis. Il a fallu appeler le tres basique mais non moins efficace "room service" local, qui a balaye, nettoye, vaporise ce qu'il fallait. Ca n'a pas fait fuir les geckos, mais je n'ai rien contre eux, ils sont moins bruyants que les coqs, qui cock-a-doodle-do a partir de 5h du matin.
Preuve que les locaux sont vraiment charmants et serviables : je ne sais pas comment je me suis debrouille mais j'ai laisse tomber ma "safety pocket" avec mes 2 passeports, carte de credit, billets d'avion, argent et tout le toutim alors que nous marchions sur la "route principale" de l'ile (enfin, il faut remettre la notion de "route principale" dans son contexte...). En arrivant a la chambre, petit vent de panique, car ici il n'y a rien, pas d'administration, pas de police, pas de distributeur de cash pour me depanner... Je refais tout notre chemin depuis le restaurant en courant, devant les locaux ahuris qui me demandent ce qui se passe. J'explique a tous, sachant que mon aventure va faire trainee de poudre. Et comme souvent dans ce genre de situation, j'ai de la chance... 40min de sueur plus tard, le manager de l'hotel me retrouve, la pochette en bandoliere. Un passant avait trouve la pochette sur la route, avec ma photo ils ont su a quel hotel je restais et donc le gars a pris sa moto pour me retrouver. TOUT etait encore dedans, mais il m'a bien fait comprendre que j'etais TRES chanceux, et qu'une commission serait plus que bienvenue, en guise de remerciement pour la tres honnete personne qui a trouve et rapporte l'objet. Commission que j'ai donne de bon coeur...

Peu d'action sinon : Elizabeth passe son Open Water Diver donc je la fais reviser. Une apres-midi avec des francais de Noumea qui m'ont donne quelques tuyaux pour Tahiti. Une biere avec un americain un peu perdu, qui s'est mis a voyager en Asie apres avoir perdu son boulot en Californie, ou quand la crise cree des touristes malgre eux. Une ballade a moto, des rencontres avec des locaux, un achat de legumes alors que nous pensions que c'etait un fruit.
Niveau plongee, une raie manta, observee furtivement (mais nous retournons demain au manta point). Beaucoup de petites choses amusantes a regarder (soles, serpents des mers, pooissons-lions, trigger fish). Des plongees derivantes avec un tres fort courant, mais toujours avec une visibilite excellente. Mais LA star de l'ile, c'est le fameux Mola-mola, ou sunfish, bizarrement appele poisson-lune en francais (il faudra que les biologistes se mettent d'accord). Joli petit bestiau d'1 tonne, il vient plutot en juillet-aout dans la region... mais qui sait...
Nous louons des motos le premier apres-midi pour faire le tour de l'ile, et aller jusqu'au point de vue sur Nusa Cenigan, la plus petite des 3 iles, reliee a Lembongan par un pont tres indonesien. Et nous faisons pratiquement expres de nous perdre, pour pouvoir demander notre chemin en Indonesien aux locaux...

3 commentaires:

dany a dit…

mine de rien il a quand meme pas mal de boulot ton ange gardien!!
bises

Thieum a dit…

en route pour le concours des bobo boulets !!! ;-)

le pé a dit…

Dans la famille "on joue à se faire peur", je voudrais le fils...