jeudi 5 mars 2009

Indonesie

Je ne m'etais pas vraiment fait d'idee sur l'Indonesie, et je m'attendais inconsciemment a quelquechose comme la thailande, avec ses plages pleines de toursites - australiens cette fois - et ses tours organises. J'ouvre mon guide pour la premiere fois dans l'avion. L'aeroport de Denpasar est nettement plus modeste que les precedents, et l'on sent tout de suite que le voyage va etre plus "local". Effectivement, meme si les routes que prend le taxi pour m'emmener a Sanur sont bordees de quelques grandes enseignes et galeries commerciales, le tout reste plus pauvre et moins equipee. Je prends le bateau le lendemain matin pour la petite ile de Nusa Lembongam, reputee pour ses sites de plongee. Et cette fois, j'ai vraiment l'impression d'etre au bout du monde. 7000 habitants, 8km du nord au sud, pas d'embarcadere moderne, ici on se trempe jusqu'a la taille dans l'eau turquoise pour debarquer. Pas de 7-11, ni de distributeur de billet, ni de magasins climatises. L'electricite est arrive en 2005, il n'y a pas de reseau de telephone portable, mais bizarrement je trouve 2 internet cafe, au debit certes limite. Les seuls touristes sont les surfers et les plongeurs, car il n'y a rien d'autre a faire sur cette petite ile.
La majorite des revenus provient de la culture de la "seaweed", une algue gelatineuse qui sert de gelifiant / epaississant pour les industries cosmetique et alimentaire. L'algue est etalee sur de grandes nappes pour etre sechee. Partout autour de l'ile les habitants cultivent cela, sur des filets sous marins. Les femmes reparent les filets pendant que les hommes recoltent... ou surfent. La majorite des maisons sont en feuilles de bananier tressees, il y a quelques hotels en brique, quelques bungalows en bois, mais en general les seuls batiments en dur sont les nombreux petits temples dissemines dans le village et aux extremites de l'ile. La vie s'ecoule lentement, il y a partout des enfants qui jouent ou se baignent, hilares. Tout le monde me sourit, les enfants veulent se faire perndre en photo, personne ne cherche a vendre plus, de toutes facons il n'y a pas grand chose a vendre, a moins de vouloir acheter un poulet ou une petite barque pour la peche. Le temps semble s'etre arrete, pas de weekend ici, mais pas de lundi non plus, juste les marees qui imposent le rythme... Une forte indentite religieuse aussi, tous les matins il y a des fleurs et des encens devant toutes les portes, y compris celle de mon bungalow. L'internet cafe fait aussi office d'epicerie (fruits, bouteilles d'eau et chips, plus quelques produits d'hygiene, that's it) et boutique de tee-shirt.

L'eau autour de l'ile est claire comme du crystal. Visibilite moyenne 25m, mais 40m n'est pas rare... Toutes les couleurs ressortent, on est vraiment DANS l'aquarium. Nous devrions voir des mantas et des tortues, mais rien que cette clarte suffit a mon bonheur de plongeur! Et une fois la plongee finie, vers 14h, et bien on s'occupe comme on peut, lecture, baignade, guitare, ballade sur l'ile avec collection de fleurs sauvages, lecons d'indonesien...

Bref, je suis sous le charme car je ne m'attendais pas a cela, agreable surprise. Et les indonesiens sont vraiment souriants, aimables, discrets et polis, avec un certain savoir-vivre. Quelques surfeurs devraient en prendre de la graine...
Je prevois 5 jours de plongee ici (c'est plus cher qu'en Thailande mais c'est un niveau au dessus), le temps d'accompagner mon amie Elizabeth (qui arrive de Denver aujourd'hui, je la prends a l'aeroport) pour son cours d'Open Water. Pour la suite, et bien j'ai pas mal d'apres midi pour y penser : l'interieur des terres, source de la culture de Bali, ou bien un treck dans les montagnes (le volcan Agung culmine a plus de 3000m, pour info l'ile principale fait une centaine de km de large). Ou bien alors le nord est de l'ile, Tulamben, ou il y a un haut-lieu de plongee : le Liberty, epave d'un cargo de la 2nde guerre mondiale de plus de 100m de long. Avec cette visibilite, cela doit valoir le coup de palme... Je sens que je vais encore manquer de temps...

1 commentaire:

dany a dit…

ça me semble être sur une autre planète!profite bien de la mer car je pense qu'on va avoir très chaud en australie surtout vers alice springs :je surveille ça sur internet!on se prépare,on se prépare!!