samedi 24 janvier 2009

Jour 48 : Saigon - Can Tho

22/01 : Apres une derniere dose d'hyper modernite a l'aeroport de Hong Kong (on peut faire le check in des bagages directement en ville a Kowloon Station, avant de prendre le train express pour l'aeroport : trop pratique!), j'entame mon periple au Vietnam par Ho Chi Minh City, aka Saigon. J'apprends en fait que j'arrive juste pour les preparatifs du Tet Festival, qui est a la fois le nouvel an, noel, paques, et les anniversaires de toute la famille! C'est la foire d'empoigne a l'aeroport, de nombreux hotels sont pleins, il y a des decorations partout, aux couleurs du drapeau national, jaune et rouge. On ne risque pas d'oublier que l'on est en pays communiste : l'etoile jaune est litteralement partout. Cela dit, la ville est tres moderne, le quartier ou se retrouve les touristes est hyper anime, avec des bars et restaurants aux neons flashy proposant un vaste choix d'alcool, des Australian Burgers et autres western specialities.
Il y a au Vietnam, 1 moto pour 8 habitants. La proportion doit grimper a 1 pour 3 dans les grandes villes... Et pas de discriminations dans les conducteurs, on trouve tous les ages. C'est assez edifiant de voir ces milliers de tetes casquees attendre au feu rouge. Il faut ABSOLUMENT que j'experimente la conduite ici... a 5 USD la location de moto a la journee, je ne vais pas me priver!
Je passe la premiere journee a flaner autour de Pham Ngu Lao, et a chercher une nouvelle chambre d'hotel (celle reservee depuis l'aeroport ne vaut pas les 17 USD que j'ai lache). Il y a quand meme beaucoup de toursites ici, et plus seulement les routards au long cours comme ceux rencontres en Inde ou au Nepal. Il y a tous les styles, les jeunes et blonds europeens du nord venus chercher un semblant d'aventure, mais surtout des plages et de l'alcool pas cher, de vieux obeses en quete de l'ame soeur asiatique (no comment), des couples en voyage de noce, etc. Il faut croire que je deviens difficile, car je suis un peu decu par cet etat de fait : je m'attendais a plus d'authenticite. Raison de plus pour s'eloigner de la ville...

23/01 :
Je loue une moto pour aller a Cu Chi, haut lieu de la guerre du Vietnam. Les Viets y ont construit un reseau de tunnels pendant la guerre contre les Francais, puis l'ont amenage, agrandi et ameliore pour contrer les troupes US, qui stationnaient tout proche sans jamais reussir a decouvrir les entrees ni a contrer les attaques surprises des Viets. Et toute la zone a fini sous un tapis de bombes lachees depuis les B-52. Je mets pratiquement 2h pour y arriver, car je me perds, car le compteur kilometrique ne marche pas, et surtout il y a une bourde sur le plan du Lonely Planet. Les tunnels montres au public sont surtout des repliques, mais donnent une bonne idee des conditions a l'interieur. De plus, ils ont ete agrandi pour que l'on puisse marcher accroupi, mais a l'epoque, il fallait ramper. Dans le noir. Autant dire que le Vietnamien n'est pas claustrophobe. Les cuisines possedaient des cheminees a plusieurs centaines de metres de leur emplacement, les prises etaient cachees entre les racines. Les Vietnamiens ont fait preuve d'une imagination sans limite dans la conception de pieges et d'armes de recuperation, en recuperant notamment les morceaux de metal des bombes pour en faire des pointes pour les machoires de leur piege.
Le site en lui meme donne l'impression qu'ils sont extremement fiers de leur armee, de leur resistance, et de la defaite infligee aux troupes americaines. On peut meme tirer a la Kalashnikov, au M-16 et autres joujous de guerre, entre 1 et 2 EUR la balle reelle! Etrange facon d'amuser les touristes...
Sur le retour, je tombe en panne d'essence. En fait j'avais regarde le niveau du reservoir avant de partir, il me paraissait bien plein. C'etait pas faux. Mais un reservoir de 4L rempli a moitie, ca ne fera jamais que 2L. Et meme si ces petits moteurs de 100cc ont un appetit d'oiseau, j'ai toujours eu une conduite plutot virile. Et disons que dans le traffic soutenu de Saigon, je prefere que le danger vienne de devant... Bref, me voila a sec dans la cambrousse. Un petit moment de sollitude plus tard, je trouve une epicerie qui fait station essence. En fait il y a tellement de motos partout, que la plupart des petites boutiques de bord de route ont quelques jerrycans d'avance, ainsi qu'une petite pompe a main muni d'un reservoir gradue. Le litre y est a 14000 dong, contre 11 a 12000 dans les stations (1 EUR = 21000 dong), mais je ne suis pas vraiment en situation de force pour negocier...
Retour a HCMC, je change d'hotel car le 1er etait trop cher, je me fais une seance coiffeur a 2,5 EUR et je reserve le bus pour le lendemain.

24/01
Bien sur, j'ai bien choisi le jour des grands departs en conge du Nouvel An pour prendre le bus pour Can Tho, dans le delta du Mekong. Il y a foule dans la station de bus, toutes les familles rentrent dans leur home town pour les festivites. Pendant les 5 heures de trajet, au cours duquel on double environ 17 milliards de motos - certaines chevauchees par une famille entiere, avec les affaires pour 4 jours et les cadeaux pour les cousins - je discute un peu avec un couple de jeunes allemands sur la route du Cambodge.On fait une pause dejeuner a mi-chemin : imaginez-vous une aire de repos sur l'autoroute du soleil la veille du 15 aout. C'est ca, en version Vietnam. Au detail pres qu'on ne paie pas un sandwich insipide 15 EUR... Malgre l'effervescence de veille de festivite, on sent tout de suite que Can Tho et ses 300 000 habitants est un peu plus authentique que HCMC. Je me ballade sur les bords du Mekong, au milieu d'interminables marches de fruits, legumes, fleurs, et decorations en tout genre. Je reserve un bateau pour le lendemain. Il y a peu de rabatteurs car personne ne travaille demain et pour 4 jours de fete nationale qui suivent. Le truc ballot, c'est que je vais rater les fameux marches flottants du Mekong. La seule chance d'en voir un etant de partir a 6h du matin, je vais encore avoir une courte nuit...

2 commentaires:

Lehcim a dit…

on a choisi de regarder "le crabe tambour" ce soir histoire d'être un peu plus avec toi
bises
mum

Janski a dit…

excellent les mini tunnels pendant la guerre