jeudi 19 mars 2009

Sydney

Retour a la modernite et a ces choses dont on perd l'habitude en 3 mois en asie du sud-est... L'eau chaude. Le room service. Mettre sa ceinture dans les voitures. Ne pas fumer n'importe ou. Les regles de circulation strictes. Pas de negociation avec les taxis. La proprete. Boire l'eau du robinet. Etre transparent : plus de "where you go my friend?". Les connexions internet rapides. Les gens presses d'aller au travail. La climatisation. Le papier toilette (je m'etais habitue aux douchettes). Les interrupteurs qui allument quelquechose. Les transports qui respectent les horaires. Avec des vraies places assises. Les pourboires. Les formalites strictes a l'aeroport. D'ailleurs ils m'ont un peu cuisine, a l'immigration... Je dois etre trop bronze desormais...
Puis ces choses qui font du bien : le chocolat, le pave de boeuf (presque) saignant, le bon vin, les cereales avec du lait...
Je retrouve les parents dans un hotel de Sydney, ballades dans les parcs du centre ville, puis dans la baie et autour du tres fameux opera house. Le fish market, King's Cross, the rocks... L'ambiance est tres nord-americaine, les attractions pour les touristes sont un peu kitsch, mais on n'est pas venu pour ca : on attend les grands espaces...
Donc apres 2 jours de Sydney, vol vers Adelaide, et location d'un 4x4 blanc rutilant (un Pajero V6, la classe) et c'est parti pour le permier parc national, les flinders ranges, a 450km au nord. A peine sorti de la ville, c'est deja sec et desole... Nous faisons etape a Port Augusta, ville dortoire a cote d'une usine chimique, pas un chat dehors, c'est tout mort. Et pas d'internet cafe, a part au Subway du coin, deserte par les clients en ce samedi soir, meme le cinema semble ferme. Bon, j'ai peut etre dit "retour a la modernite" un peu vite, car la route pour Wilpena est vraiment battue par les vents, des fermes et des villages qui semblent sortis de westerns.
A Wilpena, nous faisons notre premiere rando sur le Mont Olhssen, que nous gravissons en pleine chaleur, histoire de se mettre dans l'ambiance "outback". Petits walibis, chevres sauvages et reptiles seront nos seules rencontres. Nous roulons jusqu'a Stokes Hill Lookout, pour assister le soir et le lendemain matin au coucher et lever de soleil.
Le lendemain donc, ballade dans les gorges de Burayoo, cette fois les mouches sont au rendez-vous et ont presque raison de nos nerfs : apres 3h de marche, on se barricade dans la voiture. Le reste du parc est visite en roulant sur les pistes dessechees et poussiereuses - j'adore! On a du mal a imaginer les premiers pionniers venant s'installer ici pour faire fortune... Les paysages sont sauvages, arides tout en etant assez varies... et magnifiques. Les kangourous pullulent, nous voyons egalement des emeus et quelques gros rapaces.
Le retour a la nourriture occidentale riche me joue quelques tours, mais je ne peux pas resister au filet de kangourou grille avec puree de citrouille et sauce clous de girofle / chili / fruit local, avec le verre de shiraz qui va avec.
Le retour a Adelaide est pluvieux, et demain, encore plus de vie sauvage avec kangaroo island!

1 commentaire:

caro a dit…

ménage les parents! :) ici tout va bien aussi, bises