dimanche 1 mars 2009

Jour 84 - Singapour

L'arrivee a Singapour se fait sous un violent orage, je suis trempe en arrivant dans la Guest House, meme en me protegeant avec la guitare. Pour l'instant ce n'est pas du tout comme je l'imaginais, je suis dans un petite rue, pietonne, avec des petits cafes, des petits restos, des petites maisons colorees, bref des petites choses. Ca change, je m'attendais a des buildings comme a Hong Kong. Il y a une petite mosquee a cote - je suis dans le quartier arabe, a l'est de Little India, l'ambiance est detendue et resolumment multi culturelle, plus que n'importe quel autre ville que j'ai vu. Arabes, indiens, occidentaux, chinois, malaisiens et autres, difficile de voir une majorite dans ce melange. C'est propre, moderne, safe.
A demain pour plus de news : j'ai une journee complete et une matinee avant de partir pour l'Indonesie.

Le lendemain:
Ahaha, je dois etre dans la rue la plue sympa de Singapour, car ce que j'en ai vu du reste, en nocturne, hier, est tout different. Immenses avenues, traversees par d'immenses passerelles qui plongent dans d'immenses tours abritant d'immensissimes galeries commerciales. Tout est d'une proprete immaculee. Il y a des panneaux de direction partout, pour le metro, les taxis, les bus, le food court, etc, je me laisse guider par les neons ou enseignes colorees de telle ou telle galerie commerciale - notamment vivo city, et me perds dans les couloirs pietons. Il est interessant de voir comment l'architecture urbaine a integre ces passages pietons dans les tours commerciales pour organiser le flux des gens. Dans le metro, les couples ont des mini consoles de jeux et jouent cote a cote. Je me mets du son electro 8-bits dans les oreilles et ca y est, je suis vraiment dans la megalopole desuhamnisee du futur, ou l'individu n'existe que pour consommer, plus d'initiative personnelle, il n'y a qu'a suivre ses stimulations visuelles...
Heureusement, a Little India, je retrouve de l'humain, c'est a dire du bordel dans la rue et des petites boutiques, des marches de nuit (legumes, vetements), des indiens partout assis par terre (des hommes uniquements) et un peu de salete. En arrivant dans mon quartier, j'ai l'impression d'etre dans une petite ville europeenne, ca change...

1 commentaire:

Krej a dit…

Ouf, au début je me suis demandé si tu parlais de Singapour.

Puis j'ai reconnu cette grande ville que j'ai gardé en souvenir, où tout est grand, propre;, et très austère en fin de compte !

La propreté chirurgicale des rues est obtenue par interdictions multiples, sous peine de grosses amendes, style :
- interdit de fumer dehors !!!!
- interdit de macher du chewing-gum dehors !!!
- interdit de vivre quoi... :(

Mais rassure-toi mon gars, l'Indo c'est un vrai pays comme tu les aimes je pense ;)

Bécots mon pote !!!