dimanche 1 février 2009

Jour 55 - Ninh Binh, Tam Coc et petites galeres...

Le bus me largue a 4h du matin en plein milieu de nulle part, me disant que c'est Ninh Binh. Je ne sais pas pourquoi, mais le chauffeur, c'etait pas vraiment mon pote. D'ailleurs, apres avoir demande la route vers le centre, il m'indique la direction completement opposee mais ca, je ne le saurais que le lendemain.
En meme temps que moi, un autre vietnamien descend du bus. Et par un hasard trop beau pour etre vrai, le gars en question a un hotel en ville, et une voiture arrive quelques secondes apres le depart du bus. Il se trouve que c'est un hotel 2 etoiles, mais j'ai beau lui dire que c'est trop cher pour moi, je dois manquer de conviction, il faut dire que je ne suis pas vraiment en position de force a 4h du mat, seul, en dehors de la ville, avec un gros sac a dos. J'arrive quand meme a negocier une superbe chambre pour 9US$ avant d'aller me vautrer dans le lit confortable.
Je m'apercois le lendemain que je ne suis pas a Ninh Binh, la ville principale avec les hotels pas chers, les internet cafe, la station de bus, les distributeurs de billet, etc, mais a Tam Coc, qui est le petit village touristique d'ou partent la majorite des excursions en bateau. Soit 9 km plus au sud. OK. Qu'a cela ne tienne, le programme ne change pas. Je loue une moto pour la journee, et prends les "routes secondaires" pour rallier Tam Coc a Ninh Binh puis Hoa Lu. C'est dans cette region que l'on trouve les fameuses formations rocheuses appelees "limestones" : meme forme forme qu'Halong Bay mais au milieu des rizieres au lieu de l'ocean. C'est de loin le plus beau site que j'ai vu jusqu'ici. De nombreux paysans, avec leur typique chapeau conique, cultivent la terre, entoures de ces grands domes rocheux si caracteristiques. Je remarque un petit temple, garde par un dragon en pierre et decide d'y monter : la vue est imprenable! Je continue ma journee de moto, au milieu des rizieres, des montagnes, et... des buffles (d'ailleurs je precise que l'on vient de rentrer dans l'annee du buffle).
A Hoa Lu, tres ancienne capitale (Xieme siecle), il y a des milliers de touristes locaux mais pas un occidental : c'est la fin du Tet donc une espece de messe est celebree dans l'immense temple principal ou reposent 3 Bouddhas dores. Je rentre pratiquement a la nuit tombee.

Ce matin, ca commence fort, avec un torticolis, certainement cause par le lit bien mou que j'avais trouve hyper confortable, moi qui me suit habitue aux matelas type tranche de jambon. Je regle tout a l'hotel puis chope un velo pour les 4 heures qui me restent avant le bus. Je m'enfonce un peu plus dans la campagne environnante, j'y retrouve les regards etonnes et les sourires a mon passage. De retour a l'hotel, impossible de remettre la main sur mon telephone. Et bien sur la chambre a ete faite, et personne n'a mis la main dessus, alors qu'il n'a pu que rester dans les draps. Ca, c'est fait, le Blackberry est retourne a l'etat sauvage... Je prends le bus pour Hanoi un peu aigri par ces dernieres peripeties.
Meme si la region de Tam Coc vaut largement le deplacement, je suis globalement un peu decu pour le Vietnam. Ils essaient de vendre de l'authenticite qui n'est plus vraiment la, et tout est bon pour charge le touriste. De plus, il faut toujours faire attention entre dongs et dollars, et recompter soi-meme, et toujours quemander pour avoir sa monnaie, que ce soit pour l'essence, une bouteille d'eau ou autre. On a meme voulu me faire payer 20000 dongs le parking, alors que le prix standard est entre 2 et 5000. Ou alors me faire payer pour le casque que j'avais laisse. A force c'est assez desagreable, surtout quand c'est fait en catimini sur la facture finale, ou le dollar devient 15 dongs. Et le Vietnamien ne doit jamais perdre la face et dire non. Donc quand je commence a insister, on me dit ok, c'est Tet (New Year Day) alors c'est moins cher. Si je commande un yahourt a la fraise mais qu'on me dit que la mangue ou l'ananas est meilleur, il faut comprendre qu'il n'y a PAS de fraise. JE demande a un chauffeur de pousse-pousse ou se trouve un magasin qui vendrait des chargeurs pour appareil photo? Il est ferme, c'est Tet... alors qu'il est clair que le gars n'en a aucune idee...

1 commentaire:

Janski a dit…

baf le riz ça rends bete des fois