dimanche 14 décembre 2008

D-8 : Agra - Bharatpur - Jaipur


Hier
Ca y est, je l'ai vu! La merveille, des merveilles, le Taj Mahal. Il est effectivement magnifique, d'autant plus que je suis arrive tot pour profiter de la lumiere particuliere (ouverture des portes a 7h). Avec d'un cote le lever de soleil, de l'autre, la riviere embrumee, la scene valait vraiment ce voyage a Agra.
Ceci etant fait, je decide de faire une plus petite etape, jusqu'a Bharatpur, a 70km seulement, en passant par Fathepur Sikri et ses ruines. Peu apres mon entree dans le Rajasthan, soit 50km apres le depart, la Bullet se met a ratatouiller et petarader, j'arrive a Bharatpur pratiquement sur mon elan. On verra quand elle sera froide...
A Bharatpur, j'a le temps d'aller visiter la petite mais renommee reserve ornithologique de Keoladeo. Excellente surprise que ce parc. J'y vais en rickshaw (designe ici le velo a 3 roues, non motorise) autorise dans la reserve, et j'ai de la chance car le guide est non seulement tres bon, mais en plus il a des yeux de rapace!
Grues, cigognes, cormorans, martins-pecheurs, marabouts, hiboux, pic-verts, perruches, ibis, et autres raretes a plume seront captures par mon appareil photo. Nous verrons egalement pythons, chacals, antilopes, tortues, mangoustes (c'est bizarre, la mangouste), iguanes.
Ce guide / chauffeur m'expliquera que le tourisme a baisse depuis les attentats de Bombay. La vie etait dure, elle est devenue tres dure. A Bharatpur, il y a seulement 150 rickshaws autorises a aller dans le parc. Il habite a 10km de la, et tous les matins, il vient a 6h participer a une "loterie", au cours de laquelle chaque chauffeur de rickshaw se voit attribuer un numero. Les 50 premiers forment le 1er groupe qui aura droit de prendre les 50 premiers touristes, cela pour eviter que tous se ruent sur chaque arrivant. Une fois les 50 dans le parc, on passe aux 50 suivants, etc. Mais meme en etant dans le 1er groupe, hier mon chauffeur n'a pas eu de touriste. Donc en 4 jours, il a gagne 400 roupies - c'est ce que je lui ai donne pour 4 heures - soit 1,80 EUR par jour. Il s'occupe avec cela de ses 3 enfants et de son pere, ancien guide de chasse de ce meme parc, et qui devient aveugle. Tout cela, il me le dira pudiquement apres quelques heures de visite, d'un air fataliste.
Mais il est content que je sois content. Ce que je vois en traversant ces petites villes ou grands villages bouleversent mes reperes plus que tout ce que j'ai vu auparavant, et assez violemment on peut dire. Ici on fait les choses par necessite, par survie, et on accepte le destin.
J'essaie de redemarrer la moto le soir, ca pete du premier coup, bonne nouvelle. On verra quand elle sera chaude, me dis-je en avalant mon plat de Aloo Palak (patates avec sauce aux epinards)...

Aujourd'hui
Direction Jaipur. La Bullet se met a petarader apres 30km, je change la bougie qui m'a l'air vieillote, ca repart pour 100 bornes. Puis avant Jaipur, ca re-petarade, puis ca repart nickel, et ainsi de suite... En attendant, j'ai le nez au vent, libre comme l'air, le soleil brille, la temperature est ideale. Les champs sont encore verdoyants, et les couleurs des femmes qui y travaillent chatoyantes. Je croise mes premiers chameaux. La route (autoroute 2x2) entre Agra et Jaipur est en excellent etat sur 80% du trajet (par contre, les 20% restants, c'est catastrophique), mais l'on rencontre toujours des troupeaux de chevres, sur la voie rapide, et qui, en plus, roulent a contresens ! Les bus sont toujours fous dangereux, alors que les chameaux ont l'air de rester dans leur voie.
Je finis par 1h de traffic intense dans Jaipur et la moto fonctionne a merveille. J'ai peut etre herite d'une mauvaise qualite d'essence, on verra demain.
A Jaipur, apres plusieurs essais, je trouve un hotel a tres bon rapport qualite / prix, 600 roupies (10 EUR), c'est plus qu'a mon habitude mais la chambre et surtout la salle de bain les valent bien. Ah, une douche chaude avec de la pression...
Je n'ai que peu de temps pour visiter Jaipur. Mon guide / chauffeur de rickshaw (qui m'avait indique l'hotel, rickshaw a moteur cette fois) l'a bien compris et on enchaine les classiques de la ville en zigzagant comme des furieux dans la vieille ville embouteillee, 2-3 photos merci au revoir. . Nous finirons par le monkey temple, petit temple hindou qui surplombe la ville, du haut d'une colline envahie de centaines de singes. J'imagine y trouver King Louis en haut, car le chemin qui y monte est borde de ruines... Prends 2 bananes ! C'est l'heure du coucher de soleil, je fais des photos terribles.
Apres discussion avec mon guide, nous allons manger dans un resto 100% indien (poulet au curry) et 100% de clientele indienne, je suis le seul touriste et pense etre le seul pendant un certain temps, vu la facon dont on me regarde d'un air amuse. On mange tous les 4, car un petit bonhomme de 10 ans au visage malicieux est venu se joindre a nous, curieux sur qui je suis, ce que je fais... Ah oui, car en fait j'ai oublie de dire que mon guide / chauffeur de rickshaw etait 2 : le principal et l'assistant. Car le chauffeur "principal" qui parle anglais a eu un accident de rickshaw il y a 2 jours, il s'est renverse sur un bumper. Je le voyais en effet boiter severement. Et il a aussi une blessure a la tete qu'il montre a un de ses collegues... Quand je lui demande pour sa jambe, il m'explique qu'il a mal tout le temps, et que c'est peut etre casse, mais c'est trop cher pour "reparer". "Bad luck" me dit-il avec le meme air fataliste. Ici, tout est question de bad luck ou good luck, bon ou mauvais karma. Bienvenu en Inde.

2 commentaires:

Krej a dit…

600 roupies l'hotel ?! Tu t'embourgeoises ho !!

C'est cool de te lire mec, ça a l'air méchamment dépaysant, et pourtant tu continues à passer sur le net ! Tant mieux pour nous ;)

En tout cas, je constate que tu kiffes toujorus autant les animaux, et que tu prends tout ce qui passe :
> grues, cigognes, cormorans, martins-pecheurs, marabouts, hiboux, pic-verts,
> perruches, ibis, pythons, chacals, antilopes, tortues, mangoustes, iguanes
> chameaux, chèvres, singes


Comme quoi le mariage de Phanou a définitivement laissé des traces... :P


Sinon je croise les doigts pour que cesse la pétarade et que ta bullet ne se révèle pas finalement un boulet... (désolé, ça me démangeait trop !)

Bisouilles !!
Yéyé

dany a dit…

Je vois que tu es loin de nos petits intérieurs douillets où on prépare béatement Noel mais où on est de mauvaise humeur dès qu'il y a un petit truc qui cloche!!
take care et gros bisous
mum