mercredi 10 décembre 2008

D-4 : Gentlemen, start your engine!

Hier soir, Pascal etait invité a un mariage local, je l'ai donc accompagné. C'etait pour le moins... indien. Surabondance de nourriture de tout type (chinese, south and north indian, etc) mais uniquement végétarien, et sans alcool. On assiste a une parade accompagnee par de danses, de percussions endiablées et de feux d'artifice, puis c'est l'entrée dans le magnifique jardin. C'etait la cérémonie "officelle", la vraie fete se faisant plus tard dans la semaine.
donc on a droit a tout le protocole traditionnel.
La mariée etait notamment tatouee au henné mains, avant bras et pieds, et le marié avait, entre autres, un collier de billets de banque autour du cou! Je vous mets la photo en haute definition pour que vous puissiez apprécier le niveau de détail...

Ce matin, apres un cappucino au café "lounge" du coin, 2 bananes achetées a un vendeur de rue 5 roupies (=0,08 Eur), l'éternelle negociation avec le chauffeur de rickshaw et 20min de metro, j'arrive chez Lalli Singh, le calme, froid et meticuleux patron sikh d'Inder Motors. Au fait, tous les sikhs s'appellent Singh, comme ca, pas de méprise possible.Ils mériteraient un article a eux seuls... Par exemple, quand leurs cheveux commencent a etre trop long pour tenir sous le turban (ils ne doivent jamais se les couper) ils s'attachent le tout - cheveux, barbe, etc - sous le menton... le style sikh, c'est unikh! Et comme ils ne peuvent pas enlever le turban, ils ne mettent jamais de casque sur les motos, juste une visiere.
Donc, pour la faire court, voici les étapes :

1. On règle les histoires d'argent, je laisse une partie du deposit en US Dollars, je paie pour 4 semaines de loc, avec possibilité de qqs jours extras. Ils recompteront mon argent 4 fois.
2. "Test ride", l'ingenieur essai m'emmène sur une belle route de Delhi (sur LA belle route, pardon), je prends le guidon pour la prise en main. C'est un vrai vélo, en plus j'ai le modèle avec frein a disque (mais pas de démarreur électrique - inutile, donc je kicke...).
3. Retour a l'atelier pour 1h30 de mecanique de base. Ceci etant dit, on voudrait faire de la mécanique compliqué qu'on y arriverait pas, tellement tout est simplissime sur cette bécane (démontage de roues AVT et ARR et réservoir en 3 coups de clé). Maintenance préventive ET curative. En préventif, c'est en gros la meme chose que sur n'importe quelle moto, sauf qu'il faut le faire tous les jours :-)
4. Lunch time
5. On fait ensemble l'inventaire des pièces de rechange qu'ils me laissent. C'est du genre "No problem Sir, it's a long life time part, it lasts 5 or 10 000 km. But just in case..." Just in case Murphy se pointe, quoi! Et Murphy doit etre indien...
6. Paper work, on signe des tas de documents. J'ai notamment un document, pour moi seul, qui explique la location, la caution et tout. Et un document pour le reste du monde qui dit que je suis un tres bon ami a Lalli Singh et qu'il me prete cette moto a titre gratuit. Rapport aux assurances, il parait...
7. Petit exposé des règles de circulation indienne par Lalli en personne, et des dangers particuliers de certaines routes (par exemple, un contresens sur l'autoroute, ou un arret pour telephoner ou donner a manger a des pigeons - vu en vrai! - ne surprend personne). Ceci montre en tout cas le professionalisme de cette petite boutique, justement référencée dans certains guides et forums.
8. Je suis pret a partir, mais pas sans un "pooja", qui est une benediction hindou, pour me souhaiter un safe trip through rajasthan: collier de fleur autour de la bécane, on allume un encens et on emiette de la patisserie sur le tableau de bord en récitant qqs prières, pieds nus sur un papier journal. Welcome in India.
9. Ca y est! Premier coup de kick, premier oubli du robinet de reserve (resté sur OFF) apres 100m, le bonheur! C'est l'heure de pointe (16h), mais j'arrive a me sortir vivant du traffic abominable et apocalyptique de Delhi, je retrouve GK II, le quartier ou résident Virginie et Pascal, sans sortir ni carte ni boussole. Par contre, j'ai certainement perdu 5 ans d'esperance de vie vu les kilos de particules qu'ont récupéré mes poumons! Demain je sors le masque.
10. Une fois arrivé, je m'apercois que le controle JOURNALIER du niveau d'huile moteur n'est pas superflu...

Donc demain, direction Agra, son fort et son Taj Mahal.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

salut Nico !
heureux de voir que le voyage est lancé, de te voir sur des antiquités encore industrialisées, et file nous un max d'images et de reves !

Bricoleboy ;-)

jansé a dit…

<<8. Je suis pret a partir, mais pas sans un "pooja", qui est une benediction hindou, pour me souhaiter un safe trip through rajasthan: collier de fleur autour de la bécane, on allume un encens et on emiette de la patisserie sur le tableau de bord en récitant qqs prières, pieds nus sur un papier journal>>

ça c'est extra !!!!

Nico a dit…

booooorn to be wiiiiiiiiild indian-style!!!
caro

dany a dit…

Fectiv'ment, tu perds un peu d'huile : il me semble ce matin avoir aperçu un léger nuage bleu, dans l'est...

Queco a dit…

"2 bananes achetées a un vendeur de rue 5 roupies (=0,08 Eur)"
Nikal, ramène moi une vingtaine de bananes.

Quecal alongé sur son chaise-longue trop content de lire des news de Nicolas et alluciné par le megablog/album/tout téléOscar